Pour relancer la croissance, il faut «investir dans le capital, y compris humain»