Le mot du président

JPFitoussi_homepage

« L’urgence du long terme »

 

Pour cette 7ème édition du Forum Nouveau Monde, nous avons d’abord choisi d’explorer le long terme. L’exercice n’est en rien académique : explorer le Nouveau Monde, c’est essayer de se projeter au-delà des conjonctures et des bouleversements du moment. Sommes-nous, comme le suggèrent certains économistes, au cœur d’une stagnation séculaire ? Nous devons nous interroger sur les mutations économiques, géopolitiques, technologiques et sociétales qui s’opèrent sous nos yeux. Quelles conséquences ont-elles sur le long terme ?

 

La question du travail est l’un des volets de cette transformation. Nous avons, l’an dernier, ouvert ce débat : le prolonger sous un angle nouveau nous a semblé utile. Le travail perdra-t-il son rôle historique dans l’émancipation, l’épanouissement et l’équilibre social ? Cette question traversera également notre discussion sur l’intégration et les inégalités. Peut-on envisager une croissance durable sans un partage équitable des richesses et sans intégration du plus grand nombre à la société ?

 

Europe – Etats-Unis, où sont les différences ? A l’heure où l’économie américaine semble connaître une embellie et que l’Europe peine à redécoller, nous nous interrogerons sur les ressorts du dynamisme américain retrouvé et sur les avantages comparatifs des deux modèles.

 

Un Nouveau Monde plus féminin demain ? C’est une certitude. Mais il reste du chemin à parcourir pour que les femmes trouvent la place qui leur revient dans la vie économique, sociale et politique. Quels sont encore les freins à cette évolution annoncée depuis si longtemps ?

 

Alors que nos quotidiens se trouvent confrontés à des questions de dimension planétaire telles que le changement climatique ou la raréfaction des ressources naturelles, nous savons que désormais, ces grandes questions qualifiées de biens publics mondiaux, ne peuvent plus être traitées par les Etats de façon séparée. Aujourd’hui les ONG, les entreprises, les citoyens sont aussi parties prenantes. A l’approche de la Conférence des Nations Unies sur le Climat (COP21) qui se tiendra en fin d’année à Paris, cette capacité de réponse internationale est cruciale. Quelles méthodes doivent être mises en place pour gérer ces biens publics mondiaux ?

 

Enfin, je suis très heureux que pour la première fois, les « Perspectives économiques » de l’OCDE, qui constituent chaque année, en tant que projections de référence de l’économie mondiale, l’un des temps forts de la vie de l’OCDE, soient présentées au sein même de cette 7e édition du Forum.

 

Autour d’intervenants de haut niveau, nous examinerons sans tabou tous ces thèmes de débats dans l’esprit d’ouverture et d’imagination qui font partie du notre ADN. Cela nous promet cette année encore une édition vivante, passionnante et audacieuse.

 

Jean-Paul Fitoussi

Économiste, Professeur des Universités, Président et cofondateur du Forum Nouveau Monde